Toutes les dates

Concert

Requiem des Rois de France

01
Sep

Utrecht (Pays-Bas)

Eustache Du Caurroy (1549-1609)

La Missa Pro Defunctis d’Eustache du Caurroy est sans conteste la messe de requiem la plus célèbre de l’ancien régime. La tradition veut qu’elle ait été jouée lors des obsèques d’Henri IV en 1610, bien qu’aucun document d’archive ne le prouve. Plus tard, Sébastien de Brossard, dans son catalogue, affirme qu’elle est devenue la messe de requiem officielle des rois de France.
Une messe de requiem ne peut se comprendre sans évoquer les cérémonies, inspirées des funérailles antiques, qui accompagnaient la sépulture d’un roi de France. Le déroulement du temps y joue un rôle prépondérant. Entre l’assassinat du Roi Henri IV le 14 mai 1610 et sa sépulture le 1er juillet, la France est plongée dans un mois et demi de deuil marqué par des cérémonies officielles, des processions, et toute une pompe funèbre qui culmine dans les grandes messes de Notre-Dame de Paris le 30 juin et Saint-Denis le 1er juillet.
L’office des défunts chanté par la Chapelle du roi lors de ces messes est chargé de toute l’émotion et de la ferveur de la France entière.

Infos pratiques

Distribution

Philippe Vallepin, récitant

Anne Delafosse, soprano
Paulin Bündgen, alto
Hugues Primard, ténor
Marc Mauillon, baryton
Marc Busnel, basse

Judith Pacquier, cornet à bouquin
Elsa Frank, bombardes, doulçaines, flûtes
Francis Mercet, bombardes, doulçaines, flûtes
Jérémie Papasergio, bombardes, doulçaines, flûtes
Franck Poitrineau, sacqueboute
Bruno Caillat, percussions
Denis Raisin Dadre, bombardes, doulçaines, flûtes et direction

Revus de Presse

« Denis Raisin Dadre et ses musiciens de l’ensemble Doulce Mémoire sont arrivés en procession su fond de la basilique. Il y avait une étrange solennité dans ce cortège composé d’instruments à vent de la Renaissance conduit par un tambour battant les pas de la mémoire. […] C’est une musique de consolation aux déliés sensuels et berceurs, une oeuvre presque intimiste […].»
Le Monde, Marie-Aude Roux